Le dernier Houellebecq, tout le monde en a entendu parler, et ceux qui l'ont lu s'en souviennent encore... Dans Sérotonine, notre narrateur désespéré par sa misérable vie (conjugale notamment, mais on saura très vite que c'est bien toute sa vie qui est détestable) décide de se barrer et de camoufler son existence dans un hôtel, avec force pilules d’antidépresseur, pas mal d'alcool et bien sûr, des tonnes de cigarettes. Son errance va le mener en Normandie, où de beuveries en soliloques, notre charmant personnage va songer à tuer le fils de sa première compagne. Oui oui oui, notre Michel est en grande forme. Pour autant, Sérotonine est-il un livre déprimant ? Pas vraiment, car au fur et à mesure que le récit part en vrac, le cynisme et l'humour (peut-être involontaire) prennent le dessus. Je dirais même que Sérotonine est un des romans d'amour le plus réussi... car les "chants désespérés sont les chants les plus beaux et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots" (merci Alfred).

Je résume : Sérotonine est un roman misogyne, misanthrope, raciste, cruel, anti-écologique, alcoolique, tabagique, cynique, infanticide, suicidaire... et pourtant c'est une petite merveille d'humour et d'amour :-) <3 : ruez-vous dessus !

Auteur(s) Houellebecq, Michel (1956-...) (Auteur)
Titre(s) Sérotonine [Texte imprimé] / Michel Houellebecq.
Editeur(s) Paris : Flammarion, 2019.
Collection(s) (Littérature française).
Résumé Le narrateur, Florent, un expert en agroalimentaire qui a renoncé à sa carrière, livre un récit sur les ravages d'un monde en mutation en dépeignant une France qui piétine ses traditions, banalise ses villes et détruit ses campagnes. Electre 2019.
Courriel http://www.electre.com/GetBlob.ashx?Ean=9782081471757,0-5517496&Size=Original
Langues Fre Français ;
Plus d'informations