Documentaire Jeunesse

Mais où est donc Ornicar

  • Mais où est donc Ornicar ?
  • Auteur : Gérald Stehr, texte
  • Editeur : Paris : Archimède-l'Ecole des loisirs
  • Publié : 2000
  • Type de document : Livres Jeunesse
Savoir plus et réserver
 

L’homo sapiens classe tout  (ne dit-on pas que penser c’est classer ?) ; les livres (Romans, essais, poésie…), les nombres (entiers naturels, relatifs, nombres réels, transcendants, irrationnels etc.), les déchets (papiers, plastiques, verres…), les mots (conjonctions de coordination = {mais, ou, et, donc, or, ni, car)... Enfin l'homme classe toutes les choses et même les hommes.

Il existe une classe d’humains dont l’activité principale est l’étude des animaux et au sein de cette classe, qui est celle des zoologistes, il y a la sous-classe des taxonomistes qui sont chargés du classement des animaux. L’art de classer est donc un art universel. Seulement voilà, il y a l’ornithorynque.

Ce petit animal australien est un véritable tourment pour le taxinomiste ; la femelle allaite ses petits tout en étant ovipare. Ses poils le rapprochent des mammifères mais son bec l’apparente aux oiseaux. Amphibie de surcroît, il ne lui manque qu’un peu de chlorophylle pour qu’on doutât de son animalité. A l’image de son héros, cet album est une sorte de chimère géniale entrant à la fois dans la classe des livres documentaires et des livres de fiction. Joliment illustrée par Willi Glasauer, cette fable animalière raconte les vertus et les limites de la classification.

 C’est la rentrée des classes, les animaux sont à l’école et font régner dans la basse-cour de récréation l'agitation fébrile des jours de rentrée. Il y a surtout ce petit nouveau tout timide, Ornicar l’ornithorynque qui ne connaît personne et que personne ne connaît. L’institutrice (une petite humaine bien entendu) veut mettre un peu d’ordre dans la confusion des espèces. Le grand jeu de la rentrée consistera donc à diviser les élèves en différents groupes formés en fonction des caractéristiques de chacun.

Le pauvre Ornicar n’entre dans aucun groupe ; ou plutôt il est susceptible d’entrer dans trop de groupes différents. Il illustre à la perfection les limites de tout système de classification. Le classement est une opération humaine dont on ne doit jamais perdre de vue la finalité pratique ; il est souvent commode de classer pour ne pas perdre de temps et être plus efficace. Mais classer c’est aussi exclure et dans le monde des humains cela ne va pas sans souffrance parfois ; c’est la leçon que pourra tirer l’enfant de la triste solitude du petit Ornicar. Mais que l’on se rassure, cela finit bien pour lui.

SHARE

Syndiquer le contenu