Les origines du langage

  • Les origines du langage
  • Auteur : Jean-Louis Dessalles, Pascal Picq, Bernard Victorri
  • Editeur : Paris : Le Pommier ; Paris : Cité des sciences & de l'industrie
  • Publié : 2006
  • Type de document : Livres Adultes
Savoir plus et réserver
 

Ce petit livre regroupe trois contributions, trois approches scientifiques de la question de l'origine du langage.

Paléoanthropologie

Celle de Pascal Picq décrit l'approche paléoanthrologique de la question; il l'inscrit dans l'évolution des espèces et souligne d'emblée le principal écueil; la parole s'envole et ne laisse pas de fossiles or le paléontologue travail dans comparant des fossiles. Cependant la contribution de Pascal Picq articule finement les données archéologiques avec les travaux des linguistes et des éthologues qui seront présentés dans les contributions suivantes.

Linguistique
D'abord, l'approche linguistique de Bernard Victorri dans laquelle est discutée la question de la langue originelle; une langue mère pour toutes les langues du monde contemporain où plusieurs origines indépendantes? Les thèses de Meritt Ruhlen (L'Origine des langues. Sur les traces de la langue mère) ainsi que le concept de grammaire universelle soutenue par Chomsky y sont discutées et critiquées en les réévaluant face aux nouveaux apports de l'anthropologie et de l'éthologie. Mais l'aspect le plus intéressant est l'approche fonctionnelle de la langue pour laquelle il s'agit moins de comprendre à quoi sert la langue que de comprendre en quoi la pratique du langage fut déterminante dans la survie de l'espèce. Autrement dit, il s'agit de comprendre la valeur adaptative du langage dans l'évolution des espèces. C'est sur cette question que l'éthologie peut apporter quelques lumières.

 

Ethologie

C'est cette question qui est au cœur de la troisième contribution de Jean-Louis Dessalles. Bernard Victorri avait mis en avant une fonction narratrice du langage (qui n'est pas sans rappeler l'espèce fabulatrice chère à Nancy Huston). Dans sa contribution (Éthologie du langage) Jean-Louis Dessalles assigne deux fonctions au langage; d'une part de la fonction "monstrative" (montrer ce qu'on a vu et que les autres n'ont peut-être pas vu) et une fonction argumentative (qui confronte les contradictions des observations pour établir une vision commune - mélangeant faits et hypothèses). Ces deux fonctions ne sont pas incompatibles avec l'idée de fonction narrative puisque cette dernière pourrait les englober (raconter pour montrer ou démontrer).

 Ainsi on peut voir dans le langage une extension des sens qui permet un partage des percepetions (montrer) dans une perspective critique (toute perception doit être confrontée à d'autres perceptions).

SHARE