Plabra, Odile Fuchs au Seycheron

UN ÉTÉ UN QUARTIER – RESIDENCE D’ODILE FUCHS

Pour sa troisième année d’existence, « un été un quartier » prend en 2017 une forme festivalière, avec l’objectif d’installer la culture dans la ville en concertant l’ensemble des projets avec les envies et les initiatives des habitants. 

LE SEYCHERON, SES HABITANTS, LEURS PAROLES

Durant le printemps 2017, c’est l’artiste Odile Fuchs qui a été invitée par la ville de Colomiers via son centre d’art contemporain, à favoriser le dialogue, les échanges et révéler les pratiques culturelles et artistiques des habitants du quartier du Seycheron. De mai à début juillet, l’artiste a élaboré un projet dans l’espace public, de collecte des paroles des habitants, de leurs habitudes et leurs pratiques culturelles. Ce projet dans l’espace urbain a tissé des liens entre l’artiste et les habitants du quartier, au rythme de leurs paroles et à l’ombre des arbres du Seycheron. 

Palabra. Odile Fuchs. 

L’ARBRE À PALABRES

Intitulé Palabra, son projet  faire référence à l’Afrique, ses  traditions, ses couleurs et ses arbres à palabres, sous lesquels les villageois se retrouvent pour s’exprimer, s’écouter, débattre au sujet de la vie en société. Considérant l’expression orale comme une forme d’art, les paroles ont permis d’imaginer un tapis à palabre avec les habitants. Odile Fuchs est donc partie à la collecte de la parole des habitants. 

LA RESTITION DU TRAVAIL D’ECOUTE

Est ensuite arrivé le moment de la restitution  du travail d’écoute, à l’occasion du festival « un été un quartier » du 7 au 11 juillet 2017. Les habitants se sont retrouvés pour la confection du tapis à palabres, par l’assemblage d’une centaine de morceaux de tissus. Cette création a scénographié les espaces publics du quartier en lui donnant des allures africaines, avec un parcours au fil de petits panneaux qui ornaient la cité et dévoilaient durant le week-end du festival les « envies culturelles » des habitants. 


 

 


 

SHARE