Fondre, battre, briser - la vidéo

Entretiens avec Baptiste Debombourg, Anita Molinero, Florian Pugnaire et David Raffini

 

Quand les artistes parlent de leurs gestes.
Simplement, face à leurs oeuvres, les quatre artistes de l'exposition Fondre, battre, briser expliquent leurs processus de travail et leur manière d'envisager la création. On comprend mieux la manière dont Baptiste Debombourg interagit avec un contexte, mais surtout l'importance qu'il donne aux matériaux - l'ambivalence du verre feuilleté en l'occurrence, matériau qu'il lie aux peurs de la société contemporaine malgré la destination qui lui est donnée d' assurer la protection des individus. Dans ses installations, il explique sa volonté de transformer le trauma et les peurs par la création de paysages imaginaires. Pour Anita Molinero, "il y a l'outil qu'on trouve et le geste fondateur". Le matériau a été le plastique : "quasiment une argile (...) il n'a aucune réalité propre, mais il a une nature qui lui permet de devenir tout et rien". Quant au geste, Anita Molinero l'a découvert en même temps que l'outil: le bruleur, "outil de taille directe" qui lui a permis de fondre les plastiques. Florian Pugnaire raconte comment se sont rencontrés sa pratique de sculpteur et de vidéaste, la manière dont l'archive vidéo lui permet de donner sens à une sculpture envisagée comme un processus. La vidéo "crée un écart entre l'objet résiduel, c'est à dire la sculpture, et le processus qui fait penser à un film de fiction". Enfin David Raffini parle  d'une "peinture de bataille" qui s'ouvre à la sculpture et à la vidéo, mais aussi d'une oeuvre qui se construit de manière collective. 

Fondre, battre, briser

Exposition avec Baptiste Debombourg, Anita Molinero, Florian Pugnaire et David Raffini au Pavillon Blanc, Colomiers
26 janvier - 20 avril 2013
Entretiens avec Baptiste Debombourg, Anita Molinero, Florian Pugnaire et David Raffini
Vidéo : Estelle Vernay www.estellevernay.com
Centre d'art de Colomiers / Le Pavillon Blanc, Médiathèque I Centre d'art de Colomiers

SHARE