Gilles Barbier

Regards croisés et passionnés :
L’Emmentaliste de Gilles Barbier, livre d’artiste, livre graphique et comic book

 

Conçu à la suite de l'exposition inaugurale du Pavillon Blanc, L'Emmentaliste est un livre singulier. Coédité avec Les Requins Marteaux et la Galerie G. Ph. & N. Vallois, sort le 8 mars 2012 en librairie.

Imaginé dès l’origine comme un projet de création dans la continuité de l'exposition inaugurale, l’édition L’Emmentaliste croise les approches graphiques de l’artiste, de Winshluss et de la graphiste Fanette Mellier. Il ne s’agissait pas de créer un catalogue d’exposition, mais une édition à la croisée du livre d’artiste, du comic book et du livre graphique. Elle explore également les affinités de l’oeuvre de Gilles Barbier avec la bande dessinée, partant du Terrier (2004) installé six mois durant dans l’atrium du Pavillon Blanc et repris dans l’illustration de couverture par Winshluss. Elle invite le lecteur à naviguer dans l’univers de l’artiste à travers un ensemble d’oeuvres rassemblées autour du champ lexical du trou. Le titre, auquel l’artiste réagit aujourd’hui par la création de dessins de super héros en Emmental, conjugue la référence au comic book et l’approche d’un artiste qui se qualifie parfois « d’homme trou ». Le défilement des images agencées en cases de bande dessinée reprend l’idée des « agencements » formulée par Gilles Barbier, procédé pour lequel il imagine l’agencement virtuel de ces dessins en mégaplanches, selon des combinatoires fluctuantes, générateur d’ensembles graphiques reconstruits et revisités en forme de monumentales pages de bandes dessinées.

illustration de la page de couverture : Winshluss

  

Les auteurs invités :

 

Les auteurs invités s’emparent du travail de l’artiste pour exceller chacun dans leur domaine :
- Winshluss a proposé une studieuse contrefaçon des titres de Bill Gaines (« Weird Science » et « Weird Fantasy ») ;
- la graphiste Fanette Mellier a planché sur le pastiche des formats de comic books : gardes et répétition de la couverture sur papier fluo, impression des images avec une trame rappelant le comics ;
- Jacques Samson a rédigé une quinzaine de notices d’oeuvres où son regard de spécialiste de la bande dessinée invite à une lecture didactique de l’oeuvre de Gilles Barbier avec des notices sur des oeuvres (Le Terrier, 2004, Le Monde en forme d’histoires tissées), des séries (Rubber landscape, les Grandes gouaches noires) ou des éléments importants de son travail (les techniques du dessin chez Gilles Barbier, les systèmes d’agencements de planches).
Une posture qui rompt définitivement les ponts avec les lieux communs de la critique d’art et du catalogue d’exposition.

Pages intérieures de L'Emmentaliste. Images : G Barbier; graphisme : F Mellier

 

Gilles Barbier

Né au Vanuatu (Nouvelles-Hébrides) en 1965, Gilles Barbier est un artiste majeur de la scène artistique française. Il s’installe en France à l’âge de 20 ans et poursuit ses études aux beaux-arts de Marseille. Dans cette ville, il participe en 1992 à l’émergence de La Friche Belle de Mai via la création d’Astérides, structure de résidence d’artistes. Il est exposé à partir du milieu des années 1990. Son oeuvre a depuis bénéficié d’expositions monographiques majeures et de participation à des expositions importantes en France et à l’étranger. Il a participé en mai 2011 à l’exposition Paris-Delhi-Bombay au centre Georges Pompidou, où il présentait une vaste installation sous le titre The game of life.
Gilles Barbier est représenté par la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Paris.

 

Winshluss

Vincent Paronnaud, alias Winshluss, est un auteur de bandes dessinées et un cinéaste français né à La Rochelle en 1970. Grand maître de l’humour macabre, Winshluss aime placer l’apparente insouciance de la civilisation américaine des années 1930 et 1950 face à ses démons. Avec son engagement dans la revue Ferraille dont il a pris les rênes avec son ami Cizo de 2002 à 2006, il s’imposera comme l’un des acteurs majeurs de la bande dessinée indépendante francophone. Winshluss a co-réalisé en 2007 avec Marjane Satrapi le long métrage d’animation Persepolis, qui reçoit le prix spécial du Jury au festival de Cannes cette même année.
Pour L’Emmentaliste, il a conçu les illustrations de couverture et 4ème de couverture.

 

Fanette Mellier

Graphiste née en 1977 et diplômée de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, ses principales activités sont centrées sur la typographie et la création éditoriale. Graphiste française parmi les plus créatives, son style s’attache à la mise en abyme des procédés d’impression. Elle a bénéficié d’une résidence de 2007 à 2010 au Pôle graphisme de Chaumont. En 2012, son travail est présenté au Walker art center (Minneapolis, USA) dans l’exposition collective Graphic Design : Now in Production ; elle sera également en résidence à la Villa Médicis à Rome.
Pour L’Emmentaliste, elle a conçu la police de caractère Jeff Curtis et réalisée une édition qui pastiche les comic book.
www.fanettemellier.com

http://www.fanettemellier.com/emmentaliste.html

Jacques Samson

Critique de bande dessinée québécois, Jacques Samson, est un grand spécialiste de l’oeuvre de Chris Ware. Il est co-auteur de Chris Ware, la bande dessinée réinventée ; associé à la Cité internationale de la bande dessinée d’Angoulême, il a contribué à des ouvrages collectifs tels que Cent pour cent bande dessinée. En 2012 il collabore à la conception de l’exposition Art Spiegelman, le musée privé présentée à l’occasion du Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême.

Communiqué de presse

17 x 23 cm • 48 pages • Couleur • ISBN 978-2-84961-116-6 • 18 €
Disponible en librairie le 8 mars 2012.

SHARE