Deutscher Kaffee

A l'occasion du Marathon des mots d'automne (22-26 novembre 2017) les bibliothécaires du Pavillon Blanc vous ont proposé de (re)découvrir des auteurs allemands dans leur café littéraire, Deutscher Kaffee.

Ferdinand Von Schirach

Ferdinand von Schirach est né Allemagne en 1964.

Il est avocat de la défense au barreau de Berlin depuis 1994 et écrivain.
Il est le petit-fils du Baldur von Schirach (1907-1974), chef des Jeunesses hitlériennes et gauleiter de Vienne qui fut condamné à vingt ans de prison au procès de Nuremberg.
Il a écrit 2 recueils de nouvelles en 2009 et 2011 inspirés du milieu juridique.


Crimes a été publié par les éditions Gallimard en 2011

 

Tabou a été publié par les éditions Gallimard en  2016

Markus Orhts

Né en 1969, Markus Orths a étudié la philosophie, la littérature française et anglaise. Ses romans et nouvelles, traduits dans plusieurs langues, ont reçu de nombreux prix en Allemagne. Femme de chambre, premier roman de l’auteur à paraître en France, a reçu le Telekom Austria Prize, a été un gros succès en librairie et publié et traduit dans neuf pays.

Femme de chambre a été publié par les éditions Levi en 2009

 

 

Juli Zeh

Juli Zeh est la fille du professeur Dr. Wolfgang Zeh, le directeur, du 4 novembre 2002 au 30 avril 2006 du Bundestag et l'un des plus éminents hauts fonctionnaires allemands.
Elle a étudié le droit à Passau, Cracovie, New York et Leipzig, spécialement le droit international public.
Parallèlement à ses études de droit, elle suit aussi les cours du Deutsches Literaturinstitut Leipzig de l'université de Leipzig, sanctionnés par un diplôme en 2000.
Son premier roman, L’Aigle et l’Ange (Belfond, 2004) rencontre immédiatement un grand succès international. La Fille sans qualités (Actes Sud, 2007), traduit dans 13 pays, a été adapté au théâtre de Hambourg.


 Décompresssion a été publié aux éditions Actes Sud en 2013

Son dernier roman « Brandebourg » thriller rural situé dans la région homonyme, au sein d’un village de l’ex-rda, a 70 kilometres de Berlin, dynamite et renouvelle le roman de terroir.

 





Zoran Drvenkar
Il est né en Croatie en 1967. Alors qu’il n’a que trois ans, ses parents déménagent à Berlin. Il commence à écrire en 1989, notamment des ouvrages pour enfants et adolescents qui ont été récompensés par de nombreux prix littéraires en Allemagne, mais aussi des recueils de poèmes, des pièces de théâtre et des scénarios. Après Sorry, Toi est son deuxième livre publié en France chez Sonatine éditions en 2012.

 




Eugen Ruge
Né dans l'Oural en 1954, Eugen Ruge est mathématicien de formation. En 1988, il décide de passer à l'Ouest et, depuis la Chute du Mur, il travaille essentiellement pour le théâtre et la radio comme auteur et traducteur. Il s'est inspiré de l'histoire de sa famille pour écrire son premier roman, Quand la lumière décline, pour lequel il a reçut le prestigieux Deutscher Buchpreis

 Quand la lumière décline a été publié aux éditions Les Escalesen 2012

 





Karsten Dümmel
Karsten Dümmel est né à Zwickau en 1960. Son engagement en faveur de la liberté d'expression et pour les droits de l'homme ainsi que ses implications dans les cercles de littérature lui vaudront de connaître la prison et d'être la cible de mesures de discipline et de désintégration renforcées de la Stasi. Au printemps 1988, il figure au nombre des prisonniers politiques et «cas difficiles» rachetés par l'Allemagne de l'Ouest.
Chargé de cours à l'université de Tübingen, docteur en rhétorique, il participe depuis 1993 aux commissions fédérales de recherches sur les dossiers de la Stasi.
Il a publié deux romans

Le temps des immortelles a été publié aux éditions Quidam en 2017

 

 

Angelika Klüsendorf

 Angelika Klussendörf est née en 1958 à Ahrensburg. Elle déménage avec ses parents à Leipzig jusqu’où elle restera jusqu’en 1985, avant de passer définitivement en RFA. Elle se consacre depuis lors à l’écriture. Elle a publié deux romans et plusieurs livres de contes dans lesquels les thématiques récurrentes sont celles de la violence familiale et du poids de la vie en RDA. Elle a reçu plusieurs prix littéraire en Allemagne (dont le Hermann-Hesse-Literaturpreis) et a reçu le grand prix de l'héroïne Madame Figaro pour " La Fille sans nom », son deuxième roman.

La fille sans nom a été publié Aux Presses de la cité en 2015

 

 

 

 

SHARE