EXPOSITION

LES JOUEURS - ETIENNE CLIQUET, FANETTE MELLIER, UTA EISENREICH ET ERNESTO SARTORI


30/01/2016 - 10:00
14/05/2016 - 18:00

LES JOUEURS

 

L’exposition collective du début d’année 2016 s’intéresse à des artistes qui pratiquent des jeux d’association, de construction et à la figure du joueur dans lequel pourront se reconnaitre artistes et public. Ici, on découvre que l’art est un jeu et que le jeu est une règle !

 

Ernesto Sartori, "Ancora tu", 2014. Exposition Vernacular Alchemist, centre d'art La Passerelle, Brest


La figure du joueur semble traverser l’art du XXème siècle, des Joueurs de carte de Cézanne à la photographie d’un Marcel Duchamp se mettant en scène en joueur d’échecs avec une femme nue, de l’Oulipo aux œuvres cinétiques du Groupe de Recherche en Arts Visuels. Elle remet en cause la définition moderne de l’artiste. Depuis les années 60, l’environnement, l’installation et les pratiques interactives et relationnelles conduisent par ailleurs le public vers une expérience renouvelée de l’art, plus sensible, plus spectaculaire, voire plus ludique, au point de faire évoluer le rôle social de l’artiste, invité à penser le « vivre ensemble ».

Fanette Mellier , Etienne Cliquet, Uta Eisenreich et Ernesto Sartori ont en commun de pratiquer des jeux d’association et de construction. Qu’il s’agisse d’assembler des lettres, des idées ou des éléments mobiliers, ces jeux sérieux trouvent dans l’usage d’un matériau ou la répétition d’une règle leur propre contrainte, tel l’art de l’origami pratiqué par Etienne Cliquet ou les constructions en bois utilisant une pente toujours identique chez Ernesto Sartori. Ces jeux d’association trouvent une portée symbolique importante dès lors que l’association joue sur des lettres, avec le projet de Fanette Mellier intitulé Pangramme, ou dans la pratique photographique de l’artiste Uta Eisenreich, basée sur des jeux d'échelle.

 

ETIENNE CLIQUET

Artiste installé à Toulouse, diplômé de l’Ecole Dupérré et de l’Ensba de Paris, il enseigne aujourd’hui à l’IsdaT, l’école supérieure des arts de Toulouse.
D’un art mal connu que l’on assimile à un jeu ou à passe-temps - l’origami - Etienne Cliquet à fait une incarnation possible des enjeux du numérique. Au Pavillon Blanc, il présente une installation composée d’un origami en aluminium figurant, suspendue au plafond, une forme de radiateur, métaphore du "Cloud Computing". Une seconde oeuvre sera exposée: Sortie de route, origami en forme de roue de camion.

http://www.ordigami.net/

Etienne Cliquet"Flottille", 2011. Vidéo (courtesy fondation François Schneider)

  

UTA EISENREICH

Artiste Allemande née en 1971 et résidant à Amsterdam, elle a étudié à Dortmund et Amsterdam.
La démarche d’Uta Eisenreich croise la photographie et la performance, une combinaison qui donne naissance à des installations vidéos, des conférences performées et des installations photographiques. Ses œuvres apparaissent comme le mariage insolite entre une approche conceptuelle et ludique. Elle présente à Colomiers une installation photographique issue de l’édition « A not B » reposant sur dse jeux d'échelle et d’interprétation.
http://www.hier-eisenreich.org/

 

FANETTE MELLIER

Graphiste, née en 1977, diplômée des Arts décoratifs de Strasbourg, elle réside aujourd’hui à Paris après une résidence d’un an à la Villa Médicis.
Elle présente à Colomiers l’installation Pangramme, vaste casse en bois rassemblant les lettres de l’alphabet imprimées chez des imprimeurs différents. Un pangramme est une phrase reprenant l’ensemble des lettres de l’alphabet : de cette installation monumentale et interactive avec le public, l’auteur tire un pangramme de son invention et invite les publics composer le sien.
http://fanettemellier.com/

Fanette Mellier, Pangramme, 2014, installation avec mobilier et papier. photo ®philippe-dony .Coproduction Biennale du Havre, ESA de Cambrai & ESBA de Nimes

  

ERNESTO SARTORI

Né à Vicenza (Italie) en 1982. Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes, il vit à Bruxelles et est représenté par la Galerie Marcelle Alix à Paris.

Référence à l’architecture des années 60 et aux récits de science-fiction, ses installations apparaissaient comme des jeux de constructions, des aires de jeux et des espaces de divagations narratives. Il produit à Colomiers un ensemble de modules posés sur roulettes que le spectateur pourrait assembler. Rubi-cube incomplet, morpion monumental, ces éléments formeront un paysage au centre de l’exposition.
http://www.marcellealix.com/artistes/oeuvres/723/ernesto-sartori

 

AUTOUR DE L'EXPOSITION

 

CONFERENCE/ PERFORMANCES

Soirée de performance a l'Adresse du Printemps de Septembre : "Ei-ei-ei" suivi de "She drinks milk", Uta Eisenreich et Michael Blass

Mardi 8 décembre 2015 à 19h à l’Adresse du Printemps de Septembre,2 quai de la daurade, toulouse
L’artiste allemande Uta Eisenreich développe, à travers son travail de photographie, de vidéo et de performance, un « langage des objets », sorte d’ensemble moderne de hiéroglyphes permettant de visualiser les mots et les phonèmes. Elle s’associe, pour cette soirée, à l’artiste britannique Michael Blass et présente deux performances où les objets sont liés à un son et où la succession d’images devient un exercice d’écriture.


Conférence rencontre avec les artistes :

Samedi 30 janvier 2016, 11H, salle de conférence du Pavillon Blanc, entrée libre

 

VISITES ET ATELIERS

 

Dialogue autour des œuvres

Samedi 13 février à 11h et mardi 15 mars à 18h
La médiatrice du Centre d’Art vous fait découvrir l’exposition sous forme de discussion pour s’interroger, commenter l’œuvre et échanger des points de vue.
Entrée libre I Tout public | durée : 1h

Lectures petites oreilles

Mercredi 16 mars à 16h30
Des histoires  en écho à l’exposition pour les petites oreilles et les petits yeux !
Entrée libre | enfants accompagnés | durée : 30 mn

 

Ateliers « comme les artistes »

ORIGAMI MOBILE
Samedis 30 janvier et 13 février de 14h à 16h :
Après la découverte de l’exposition, les participants fabriquent leur mobile en origami.
LES GRAVEURS
Samedis 12, 26 mars et 9 avril de 14h à 16h :
Après la visite de l’exposition, les participants fabriquent leur propre jeu, un Abécédaire qui explore la typographie et les différentes techniques d’impression (collogravure, gravure sur lino, sur bois…)
Atelier artistique | sur réservation | gratuit
Atelier intergénérationnel à partir de 7 ans accompagné jusqu’à 9 ans
COMME LES ARTISTES SPECIAL VACANCES
Mercredi 24, jeudi 25 et vendredi 26 février de 14h à 16h
Après la visite de l’exposition, les participants fabriquent leur propre jeu

  

Art numérique

Samedis 6 février et 12 mars de 10h30 à 12h30 :
En partant de l’exposition du centre d’art, l’atelier multimedia sort de ses murs pour proposer une découverte des outils numériques ludiques.

 

 


DOSSIER DE PRESSE ET DOSSIER PEDAGOGIQUE EN TELECHARGEMENT:

Fichier attachéTaille
1 CPLesJoueursPavillonBlanc.pdf397.85 Ko





BRUNO PEINADO - EXPOSITIONS "PAPILLONS DE NUITS" & "IN GIRUM IMUS NOCTE ECCE ET CONSUMIMUR IGNI"


18/06/2016 - 10:00
27/08/2016 - 18:00

bruno peinado a cOLOMIERS

Le centre d'art invite Bruno Peinado pour une exposition qui se déploie au Pavillon Blanc et au quartier du Val d'Aran, dans le cadre de la manifestation estivale "Un été un quartier". Il propose ainsi à Colomiers deux installations en imaginant une intervention depuis l’intime et la chose publique à la fois poétique et politique.
Dans la salle d'exposition du Pavillon Blanc, un environnement pictural entrera en mouvement et en résonnance avec une lecture baroque de l’architecture du site.
Au val d'Aran, une installation de mâts composera à l'aide de drapeaux sans identité, un espace coloré fait de nuances à l'échelle du quartier.

 

IN GIRUM IMUS NOCTE ECCE ET CONSUMIMUR IGNI
(Nous tournons en rond dans la nuit et sommes dévorés par le feu)

Au Pavillon blanc, Bruno Peinado propose une installation faite de tissus en mouvement. Combinant plusieurs cercles de tissus qui feront le tour de la salle d’exposition, le visiteur pourra pénétrer cet environnement par des portes aménagées dans les étoffes. Ces cercles de rideaux seront activés dans des directions contradictoires et peints aux couleurs de l’aube et du crépuscule, entrainant le visiteur dans une expérience immersive, picturale et labyrinthique. Le titre de l’exposition au Pavillon Blanc, « In girum imus nocte ecce et consumimur igni » (Nous tournons en rond dans la nuit et sommes dévorés par le feu), est emprunté à Virgile : référence aux papillons de nuit consumés par le feu des chandelles, ce palindrome évoque aussi les mouvements de révolutions et de contre révolutions des étoffes suspendues au plafond, le cycle du jour et de la nuit évoqué par les couleurs, et l’installation du Val d’Aran, elle-même intitulée « Papillons de nuit ».


PAPILLONS DE NUITS

L’installation au quartier du Val d’Aran situé à proximité du centre-ville, élabore un paysage coloré à l’échelle du quartier. Rompant avec l’orthogonalité habituelle des lignes de drapeaux disposés sur les places publiques, Bruno Peinado installe un ensemble de mats hétéroclites suivant des courbes qui évoquent les lignes d’une main. Sur ces mats, flottent un ensemble de pavillons sans identités, de drapeaux colorés et abstraits. Ils installent une atmosphère maritime et colorée au gré du tintement des fils sur les mâts et du frottement des étoffes au vent. Plutôt que des drapeaux qui identifient et séparent, l’auteur imagine pour le quartier un paysage abstrait en mesure de rassembler.

BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE

Bruno Peinado est né à Montpellier en 1970. Installé à Douarnenez, il enseigne à l’école supérieure d’art de Quimper et est représenté en France par la galerie Lœvenbruck (Paris). Plusieurs Centres d’art et institutions lui ont consacré des expositions personnelles importantes : le Casino Luxembourg (2010), le FRAC des Pays de la Loire (2007), ainsi que le Palais de Tokyo (2004). Ses œuvres sont présentes dans des collections publiques et privées (FNAC, FRACS Pays de la Loire, Basse Normandie, Corse, Nord Pas de Calais, Poitou-Charentes).
S’inscrivant dans une histoire du collage comme geste d’appropriation du réel mais aussi geste métaphorique de la « créolisation » (Edouard Glissant), Bruno Peinado manie avec virtuosité de nouveaux modes de montage par hybridation, mixage, métissage, sampling.
http://ddab.org/fr/oeuvres/Peinado - http://loevenbruck.com

 

JOURNEE INAUGURALE

samedi 18 juin

Dans le cadre de la manifestation un été, un quartier.

Départ de la rando vélo

11h 12  Bd Bonrepos, Toulouse, RV depuis La Maison du Vélo

Hommage à Henri Molina suivi du vernissage de l’exposition Bruno Peinado

12h30, atrium du Pavillon Blanc

Afin de témoigner son attachement au grand homme qui a consacré une partie de sa vie à la ville de Colomiers, le Conseil municipal du 23 février a décidé un hommage pour rappeler l'engagement du médecin pour la développement de la culture.

Cocktail 

13h, place Alex-Raymond

Rencontre avec Bruno Peinado

14h30, salle de conférences du Pavillon Blanc

Pendant une heure, découvrez l'univers de cet artiste, excellant dans l'art d'investir l'environnement urbain et du détournement des icônes de notre société.

 

Atelier Pavillons-nous !

16h-18h, place du Val d'Aran

Mot de l’artiste au Val d’Aran et lancement de l’atelier enfants et adultes qui consiste en la  customisation et l'assemblage de drapeaux.

 

Entrée libre | Pavillon Blanc et place du Val d'Aran

Gratuit | tout public

Plus de renseignements 05 61 63 50 00

 






SHARE