ROAD STRIP! #5, EXPOSITION COLLECTIVE ET URBAINE


09/11/2012 - 13:00
08/12/2012 - 18:00

AVEC CAMILLE AZZONI, GAELLE SANDRE, SEBASTIEN DEGEILH, SOPHIE VISSIERE, JEAN-GABRIEL FARRIS, XAVIER BOUYSSOU, CHLOE MUNICH ET VINCENT LALANNE

 

© c Azzoni, esquisse road strip 2012


Déjà la cinquième édition pour Road Strip !

Conçue comme une exposition collective et urbaine destinée à montrer de jeunes créateurs formés ou installés en région, cette manifestation explore tous les ans les pratiques du dessin et les porosités entre l'art contemporain, le graphisme et la bande dessinée, pour le plus grand bonheur du passant ordinaire. Reprenant la pratique du « strip » (bande), courante dans la presse écrite et en bande dessinée, le projet propose à des artistes de créer une œuvre pour l'espace public : frise, tableaux dessinés ou histoire en cinq cases.
Jeunes diplômés des écoles d'art (école des beaux-arts de Toulouse, DSAA du lycée des arènes) ou artistes récemment installés en région, les auteurs invités font du dessin le fondement de leur travail. L'exposition confronte ainsi les pratiques, les disciplines et les approches du dessin que ce soit à travers les univers du design graphique, du dessin contemporain, de l'illustration, du cinéma d'animation ou de la bande dessinée. Ces usages se croisent pour interroger l'actualité d'une pratique et les différences entres les genres.
Au-delà des réseaux et des disciplines, le projet fait le lien entre art contemporain et bande dessinée en revenant à leur source commune : le dessin.

 

CAMILLE AZZONI

Née en 1991, Camille Azzoni a suivi la formation en graphisme du DSAA de créateur-concepteur du lycée des Arènes (Toulouse). Son travail s’appuie sur une pratique du dessin où le trait parfois hésitant, improvisé, rappelle celui de Toulouse-Lautrec ou Delacroix.

A l’occasion de Road Strip !, Camille Azzoni propose de réinterpréter le premier paysage qu’est le jardin d’Eden. Son point de départ n’est pas un quelconque paysage mais le Jardin des délices de Jérôme Bosch, un triptyque monumental du XVème siècle et image incontournable dans l’iconographie du paradis terrestre. La vision du retable est ici actualisée dans sa forme (les panneaux de bois devenant les cases du strip) mais aussi dans sa composition qui devient plus épurée. Ce panoptique présente alors cinq fenêtres ouvertes sur un paysage singulier où le passant est invité à déambuler.

« Ma volonté est d’exploiter le pouvoir d’évocation et expressif du dessin. En gardant son caractère d’esquisse, il incite l’imagination à compléter. »

Plus d’informations sur : http://camilleazzoni.com/

 

© G Sandre & S Degeilh, esquisse Road Strip 2012  

 

GAELLE SANDRE

Diplômée du DNSEP design visuel de l’Institut d’Art Visuel d’Orléans (2006), Gaëlle Sandré axe principalement son travail autour du graphisme et de l’illustration. Par l’évocation de motifs animaliers parfois enfantins, elle mêle subtilement dessin et graphisme.

Pour Road Strip !, elle développe un projet autour de la récolte d’objets trouvés par hasard, dans les rues de Colomiers, qui sont autant d’éléments du quotidien. A l’image d’autres projets comme les Sandwichs à éditer on retrouve dans la démarche de l’artiste, l’envie d’interagir avec le lieu ou les personnes présentes autour de l’environnement d’exposition. 

« À chaque instant, dans tous les déplacements, toutes les surfaces que croise notre regard ; en se promenant, en surfant sur le web, en lisant, en feuilletant, en regardant un film, la télévision, par la fenêtre, en allant au travail, au coin de la rue ; notre esprit s’arrête sur des formes, des motifs, sélectionne des éléments visuels ou audio, les enregistre et les range dans son étagère à collecte informelle

Plus d’informations sur : http://www.gaelle.sandre.free.fr/

  
SEBASTIEN DEGEILH

Graphiste, Sébastien Dégeilh vit et travaille à Toulouse. Diplômé de l'École supérieure d'art et de design de Saint Étienne et de la Cité du design en 2009, il pratique le dessin à travers le graphisme mais également l’illustration et la typographie.

Pour Road Strip ! il fait appel en lien avec le travail de Gaëlle Sandré, à la pratique de la récolte d’objets. Pour l’artiste, le fait de mettre ces objets « en habits du dimanche » n’est pas simplement une commande mais un cadeau, une possibilité donnée aux artistes d’offrir des images ou un message aux passants.  

« Ici l’invitation donne la possibilité de faire un cadeau aux gens qui ne soit pas chargé du message d’un client. J’aime cet acte de générosité. Même s’il est parfois caché dans le graphisme, j’essaie toujours de transmettre ce cadeau que ce soit à travers le bonheur d’une image ou le plaisir d’un contact. »

Plus d’informations sur : http://www.sebastiendegeilh.com/

  


 © Sophie Vissiere, Portrait,  2012

 

SOPHIE VISSIERE

Née en 1986, Sophie Vissière étudie en master Création artistique, théorie et médiation en arts appliqués (Université de Toulouse Le Mirail) et prépare le DNSEP option communication de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse. Ses approches du dessin et de l’aquarelle, par le portrait ou l’illustration, sont réalisées à base de traits simples mais efficaces et emprunts de poésie.

Pour Road Strip !, Sophie Vissière reprend le titre de l’exposition pour construire un objet hybride. L’objet-livre y devient le matériau de base d’un bus appelé à sillonner les routes et développer les imaginaires.

« Cette représentation est pour moi un moyen de montrer comment les bandes dessinées et la lecture de manière générale peuvent nous faire voyager dans des univers imaginaires, nous permettant ainsi de nous évader pour un moment de notre quotidien. »

Plus d’informations sur : http://www.sophievissiere.com/

 

© Jean Gabriel Farris, Bruce Lee, 2012

 

JEAN-GABRIEL FARRIS
ET XAVIER BOUYSSOU, CHLOE MUNICH, VINCENT LALANNE

A l’invitation de Jean-Gabriel Farris, Xavier Bouyssou, Chloé Munich et Vincent Lalanne se réunissent pour créer un strip à huit mains. Issus de l’école des Beaux-arts de Toulouse, ces jeunes artistes aux pratiques plurielles se rassemblent ici autour du dessin.

Jean-Gabriel Farris développe à travers le dessin et la vidéo animée des créations franches, parfois osées mais également sensibles. Invité en 2011 pour le projet vidéo Quand l’image s’anime, il propose pour l’édition 2012 de Road Strip ! une interprétation personnelle de l’affiche électorale, en empruntant les codes du fanart et de la caricature.

« Nous proposons de redessiner les affiches de la campagne présidentielle, à la manière du fan art, du dessin amateur. Nous voulons opérer un croisement entre les codes de ces deux univers pour questionner la relation affective qui nous lie à ces images une fois déchargées de leurs fonctions. Ce qui les réunit ou les  sépare : leurs qualités promotionnelles, idéologiques, esthétiques. Nous voulons mettre en jeu les rapports entre art, politique et espace public, naïvement  ».

Plus d’informations sur : http://jeanfarris.com/

 

© Yann Gachet pour les photographies

Cliquer sur les images ci-dessous pour faire apparaître les grandes versions.





SHARE