INFINIMENT, LE PAYS DES ETOILES


28/01/2017 - 10:00
13/05/2017 - 18:30

INFINIMENT, LE PAYS DES ETOILES

Exposition collective avec Caroline Corbasson, Fred Biesmans, Simon Ripoll-Hurier accompagné par l'atelier graphique Villa Böhnke, et les commentaires de Thierry Contini, Ludovic Montier, Michel Viso – scientifiques – et Anne Sauvageot – sociologue.



Caroline Corbasson, Blanck III, 2015. Courtoisie galerie Laurence Bernard

 

A la croisée de l'art et de la science, de janvier à mai, cette exposition ouvre une série d'événements autour des « imaginaires stellaires » co-programmés et coproduits en partenariat avec le Quai des Savoirs à Toulouse et relayés par le media TheConversation. A retrouver dans l'agenda.
 

 

 

En prenant pour point de départ l’astronomie, trois artistes sont invités à créer et diffuser des œuvres. Ils imaginent et récitent, en cartographes et poètes, des mondes inaccessibles, que des scientifiques sont invités à commenter. Si l’aventure spatiale et l’astronomie donnent accès à de nouvelles images dont les artistes s’inspirent, ces derniers façonnent à leur tour les représentations scientifiques. Comme au temps des humanistes et d’un Kepler lorsqu’il écrivait les Contes de la lune, l’art devient parfois vecteur de connaissance, voire intuition de la science. Simon Ripoll-Hurier remonte ainsi aux sources des communications spatiales, Fred Biesmans matérialise des univers extra-terrestres dignes de la science-fiction et Caroline Corbasson recompose la voûte céleste par le dessin. Parallèlement,  la sociologue Anne Sauvageot et les scientifiques Thierry Contini, Ludovic Montier et Michel Viso éclairent ces représentations culturelles par leurs sujets d'étude.

 

Simon Ripoll-Hurier, Diana [21.10.2014] video, 5'36, 2014.
 

LES AUTEURS ET CHERCHEURS:

 

Fred Biesmans
Fred Biesmans crée de véritables « instantanés de céramique », visions cristallisées qui invitent à une plongée dans des mondes miniatures faisant référence à la SF et au Space opera, proche des univers dessinés de Moebius et de Jodorowsky. Tailleur de pierre, il s’oriente ensuite vers la sculpture. Il a récemment exposé au MAC de Marseille en 2016, au centre d’art le Carré à Château Gonthier et à la galerie Air de Paris. Pour cette exposition, il créée une série de sculptures détaillant une ville extra-terrestre et un astroport. www.fredbiesmans.com



Thierry Contini

Il est directeur de Recherche au CNRS et chercheur à l’IRAP (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie) de Toulouse. Ses travaux portent principalement sur l’évolution des galaxies depuis les premiers instants de l’Univers jusqu’à nos jours.  l participe également au développement d’instruments optique et infra-rouge (MUSE, MOSAIC...) pour les plus grands télescopes (VLT, E-ELT...) situés au Chili, aux îles Canaries et à Hawaii. résident de l’Association « Les Etoiles brillent pour tous » jusqu’en 2012, il est très investi dans la diffusion des connaissances. Il donne des conférences sur les galaxies et leur évolution, ainsi que sur la naissance, la vie et la mort des étoiles : venez le rencontrer le 11 mars à 16h au Pavillon Blanc! Das l'exposition, Thierry CONTINI commente les oeuvres « Collaspse » représentant la nébuleuse du Cheval et « Blanck II »  de Caroline Corbasson.

 

Caroline Corbasson
Artiste née en 1989 diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2013 et de Central Saint Martins à Londres, elle observe l’environnement végétal, minéral et terrestre de notre monde, dépassant les interrogations scientifiques pour scruter minutieusement les endroits où prennent forme les possibilités poétiques et les énigmes de la perception. Les œuvres de Caroline Corbasson capturent les images pour les représenter : elles parlent du cosmos, s’intéressent à l’expansion de l’univers et aux poussières stellaires. Pour Colomiers, elle créé un grand dessin mural et diffuse un ensemble d’œuvres d’arts graphiques : Stardust, Comet, Blackout book et Blackout map. http://www.btwgallery.com/caroline-corbasson/


Ludovic Montier

Ingénieur de recherches à l'IRAP (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie) de Toulouse, ingénieur aéronautique et docteur en Instrumentation et Astrophysique, Ludovic Montier poursuit ses recherches au sein du consortium Planck. Il étudie le rôle de la poussière dans le milieu interstellaire et intergalactique dans les processus de formation des étoiles et des premières grandes structures de notre Univers. Il s’intéresse également à l’émission du rayonnement fossile aux tous premiers instants après le Big bang et à la recherche des empreintes des ondes gravitationnelles primordiales potentiellement laissées à cette époque par un phénomène inflationnaire. Ludovic Montier commente « Stardust » et « Noise » de Caroline Corbasson. Il sera présent à l’événement numérique « image de synthèse et représentation spatiale » du samedi 13 mai de 14h à 18h et proposera un panel de ses travaux de recherches.

Simon Ripoll-Hurier + Villa Böhnke
Vidéaste, artiste plasticien et sonore, il travaille actuellement à un projet explorant des modes de communication qui semblent venir d’autres mondes. Partant du « Project Diana », un programme militaire américain des années 1940 visant à envoyer des signaux radio rebondir sur la Lune, il en explore la mythologie, et se demande ce que l’espace peut bien faire à nos communications humaines. Pour Colomiers, il produit une nouvelle vidéo, réalisée fin 2016 lors d’une compétition internationale de radioamateurs en Guyane. Il collabore avec l’atelier graphique Villa Böhnke pour accompagner la scénographie de l’installation vidéo. http://simonripollhurier.com/ http://www.villabohnke.com/
 

Anne Sauvageot

Elle est professeur émérite en sociologie à l'Université Toulouse Jean Jaurès (LISST Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires  dans l'équipe CERS Centre d'études des rationalités et des savoirs ). Ses recherches portent sur l’influence qu’exercent les dispositifs interactifs électroniques sur les modes de socialité : constructions identitaires rapports à l’écrit, à l’oral et au corps rapports au temps et à l‘espace, les processus de production et de réception des produits culturels (TV, multimédia, art contemporain, arts vidéo et numériques, etc.). Depuis 2002, Anne Sauvageot est par ailleurs directrice de la collection « Sociologiques » des Presses Universitaires du Mirail (PUM).

 

Michel Viso

Responsable de programme en exobiologie, correspondant du programme ExoMars au CNES (Centre National d'Etudes Spatiales), Michel Viso est vétérinaire de formation. Il a rejoint le CNES comme spationaute en 1985 et travaille pour le projet Rhésus jusqu'à son abandon par la NASA en 1993. Il devient responsable d'expériences menées avec les États-Unis et la Russie. Impliqué pour la protection planétaire dès 1999 dans la préparation d’un retour d'échantillons martiens, il prend en 2004 la responsabilité de l'Exobiologie au CNES. L’exobiologie est une discipline scientifique qui recherche des traces, des manifestations ou des preuves de l’existence d’une vie sur un autre corps du système solaire ou au-delà sur une planète en orbite autour d’un autre soleil.
Michel VISO commente les trois sculptures de Fred Biesmans.

 

Frédéric Biesmans, Embarquement - hommage à Moebius, 2016. 51,5 x 32 x 21,5 cm, céramique

 

RE-ECOUTEZ ICI LA CONFERENCE DU 28 JANVIER AVEC LES CHERCHEURS ET LES ARTISTES:

 

DOSSIER DE PRESSE PROJET "IMAGINAIRES STELLAIRES":

Fichier attachéTaille
3 CP_ImaginairesStellaires.pdf1.83 Mo





SHARE