GILLES BARBIER, EXPOSITION INAUGURALE DU PAVILLON BLANC


15/06/2011 - 00:33
27/08/2011 - 00:33

GILLES BARBIER – EXPOSITION INAUGURALE DU CENTRE D’ART AU PAVILLON BLANC

 

L’EXPOSITION

« J'ai souvent recours à des mots et des idées venus de champs différents, j'essaie d'alcooliser le langage; j'essaie de le bourrer, le faire brouter, le machouiller. (...) J'aime raconter des histoires »
in Gilles Barbier, ed JRP Ringier, 2006

 Image : Gilles barbier, Le Terrier (2004). Photo M Boyer

On entre dans l'exposition de Gilles Barbier en apercevant Le terrier. Un trou, une bulle noire au milieu du Pavillon Blanc. Une caverne où fermentent des histoires et le lieu d'intrusion vers une pensée gigogne... Cependant l'exposition ne raconte pas d'histoire; elle est plutôt comme un réseau troglodyte où les œuvres forment un dédale de sujets aussi divers que les mathématiques du hasard, la littérature - une nouvelle de Franz Kafka - la science-fiction ou encore les medias, qui se croisent et se connectent entre eux.
L'exposition rassemble une sélection de polyptyques parmi les Grandes gouaches noires, les Rubber landscape, les Vanishing, et présente des sculptures. Elle fait la part belle à l'œuvre graphique de Gilles Barbier. Dans ses peintures comme dans ses sculptures, le rapport de l'image avec le récit et le texte prennent ici toute leur mesure.

L’exposition fait l’objet d’une édition, LEmmentaliste, en préparation avec les Requins Marteaux. Sortie prévisionnelle novembre 2011

Remerciements à la galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois

 

L’ARTISTE


Né au Vanuatu (Nouvelles Hébrides) en 1965, Gilles Barbier est un artiste majeur de la scène artistique française. Il s’installe en France à l’âge de 20 ans et poursuit ses études aux beaux-arts de Marseille. Dans cette ville, il participe en 1992 à l’émergence de La Friche Belle de Mai via la création d’Astérides, structure de résidence d’artistes. Il est exposé à partir du milieu des années 90 ; son œuvre a depuis bénéficié d’expositions monographiques majeures (en 2006 au Carré d’Art de Nimes, en 2008 avec l’exposition Le Cockpit, le Vaisseau, Ce que l’on voit depuis le hublot, à l’Espace Claude Berri) et de participation à des expositions importantes en France et à l’étranger (la Force de l’art #2 en 2009, Vraoum, art contemporain et bande dessinée en 2009 et Tous cannibales en 2011 à la Maison Rouge). Il participe en mai 2011 à l’exposition Paris-Delhi- Bombay au centre Georges Pompidou, où il présente une vaste installation sous le titre titre The game of life. Gilles Barbier est représenté par la galerie Georges-Philipe et Nathalie Vallois, Paris

http://www.galerie-vallois.com/artistes/gilles-barbier.html http://www.documentsdartistes.org/artistes/barbier/page1.html

Cliquer sur les images ci-dessous pour faire apparaître les grandes versions.





SHARE