Design / Dasein, Sammy Engramer


20/12/2008 - 00:12
28/03/2009 - 00:12

L'exposition

 

Amoureux des mots et de la langue, Sammy Engramer s’interroge sur les rapports qu’entretiennent l’art, le discours, et l’objet. Il détourne, avec un humour grinçant, mots et objets qu’il se réapproprie en adressant un clin d’œil aux « ready-made » de Duchamp (c'est-à-dire des objets « déjà-faits »). Ainsi, la couverture de l’ouvrage de Georges Perrec, Les choses, devient le carton d’invitation de l’exposition. Le titre « Design/Dasein »,  rapproche quant à lui deux notions : le « design » (la production industrielle de multiples d’un même objet), et le « dasein » («l’existence » en allemand), questionnant ainsi « l’être » objet.

 

Le spectateur est invité à déambuler autour d’une installation de sculptures et de meubles design, autant d’objets qui sont le moyen pour l’artiste d’affirmer que « la frontière qui distingue aujourd’hui les designers des artistes parait très mince ». On distingue des meubles ‘Kanji’, réalisés à partir de racines d’idéogrammes japonais détournés et transformés en meubles design en trois dimensions : Voir, Montagne et Terre. Interviennent également dans l’espace d’autres œuvres comme un meuble podium qui fait office de bibliothèque, des horloges arrêtées à la même heure, ou encore une love banquette qui décourage quiconque de s’asseoir…Sammy Engramer s’intéresse « au fait qu’un objet devienne suspect, qu’on puisse le suspecter de ne pas représenter ce qu’il devrait à première vue dire, signaler, montrer » et cette exposition en est l’illustration.
 

L'artiste

 

Né le 3/09/68 vit et travaille à Tours. Sammy Engramer est avant tout un joueur : il manipule les formes et les mots d’une manière qui n’est pas sans rappeler les méthodes des Surréalistes, et celle d’un de leurs fameux héritiers, l’artiste belge Marcel Broodthaers. Ses références récurrentes sont l’histoire de l’art, la psychanalyse, la philosophie ; mais ce pesant bagage va avec la légèreté des renversements ludiques, des analogies, des associations déroutantes et un humour souvent potache qui caractérise son oeuvre.

http://sammy.engramer.free.fr/

 






SHARE