Conférences - initiation à l'histoire de l'art, cycle chronologique, 12h15-13h15


18/10/2011 - 12:15
03/04/2012 - 13:15

CYCLE I CHRONOLOGIQUE : DE L’ART MODERNE A L’ART CONTEMPORAIN

SALLE DE CONFÉRENCE DU PAVILLON BLANC

 

Ce cycle propose une initiation à l’histoire de l’art du XIXème siècle à nos jours, à travers l’étude des grands mouvements artistiques, tels que les premières avant-gardes, le modernisme, l’art conceptuel ou encore le Land Art… Il permet de mieux appréhender les liens qu’entretient l’art contemporain avec l’époque moderne.

Cliquez sur ce lien pour découvrir le deuxième cycle d'histoire de l'art,  cycle thématique: de la renaissance à l'art contemporain.

 

Par Anne Nières, historienne de l’art

10 séances d’octobre à avril, les mardis de 12h15 à 13h15 :

 

Tarif prévisionnel/inscription à un cycle de 10 conférences
Inscrits au Pavillon Blanc : 12 euros
Non inscrits au Pavillon Blanc : 45 euros

Tarif prévisionnel/inscription à deux cycles soit 21 conférences*
Inscrits au Pavillon Blanc : 20 euros
Non inscrits au Pavillon Blanc : 80 euros
* la présentation du cycle thématique se trouve dans l'agenda à la page du 11 octobre

 

Nombre de places limitées. Renseignements & réservations sur place ou par téléphone au 05.61.63.50.00, ou par mail:   actionculturelle@pavillonblanc-colomiers.fr

Inscription sur place uniquement.

 

N°1. MARDI 18 OCTOBRE 2011

L’art comme une rupture : l’exemple des premières  avant-gardes. Révolutions artistiques du XIXème siècle et grandes césures du XXème.

Le second XIXe siècle voit se développer plusieurs révolutions artistiques individuelles ou collectives porteuses de modernité. Le Réalisme ou la représentation du réel pour lui-même entre  réalités de la société et de la nature. L’Impressionnisme ou la transcription novatrice du fugitif, de la lumière ou de la vie moderne . Les multiples expérimentations et singularités du Post-Impressionnisme  ouvrent de nouveaux champs artistiques.

 

N°2. MARDI 8 NOVEMBRE 2011

L’art entre libération de la couleur et reconstruction de la forme. Modernités du premier XXe siècle

Le tout premier XXe siècle connaît une phase d’analyse des moyens traditionnels de la peinture et de la sculpture. Plusieurs mouvements et groupes d’artistes attachés à la représentation  explorent couleur et forme en se distançant du réel : le Fauvisme ou libération de la couleur, l’Expressionnisme ou la vision subjective du monde, le Cubisme ou une autre approche du réel par la reconstruction de la forme.

 

N°3. MARDI 29 NOVEMBRE 2011

Le Modernisme entre Amérique et Europe Abstractions ou la peinture dégagée de l’apparence.

Le Modernisme ou formalisme pictural aux Etats-Unis de l’après seconde guerre mondiale est contemporain en Europe d’autres formes d’abstraction. Héritiers  de Kandinsky, Malevitch et Mondrian, cette nouvelle génération d’artistes abstraits comme Pollock, Stella, Ad Reinhardt, Soulages ou Tapies, offre de multiples déclinaisons qui vont bien au-delà de la seule libération de l’apparence.

 

N°4. MARDI 13 DÉCEMBRE 2011

Art entre image et objet
Le réel en question : réinventer le quotidien
Les artistes s’emparent de l’image et de l’objet quotidien et banal pour en dégager de nouvelles images. Le détournement du réel est à la fois un regard critique sur la société et un recyclage des symboles de la culture des pays développés. Dès années 50 à aujourd’hui : du Pop art de Warhol au Minimal Pop avec Jeff Koons, du Nouveau Réalisme de César à l’Hyperréalisme, les artistes interrogent le réel.  

 

N°5. MARDI 10 JANVIER 2012

L’idée au delà de la forme : art et concept L’ascendant de la pensée sur le geste.

Les artistes des années 1960, héritiers du dadaïsme,  prônent le primat de l’intention sur l’acte, du processus créatif sur l’œuvre formelle, de l’idée sur la réalisation. Plusieurs mouvements plus ou moins liés : Art Conceptuel, Art Minimal, Arte Povera et nouvelles propositions post-conceptuelles plus récentes comme les œuvres textuelles, associent art et concept.

 

N°6. MARDI 24 JANVIER 2012

Les attitudes de l’artiste comme expression.  Les actions deviennent formes. 
Les interrogations sur la finalité et les formes de l’art, prolongement ou réaction à l’apport de Duchamp, se traduisent depuis les  années 60 par des pratiques novatrices. L’attitude et l’action de l’artiste deviennent expression artistique. Le mouvement Fluxus, l’Art Corporel et l’actionnisme sont autant de courants artistiques où le corps, l’attitude et le geste de l’artiste font œuvre. 

 

N°7. MARDI 7 FÉVRIER 2012

Art,  nature et espace : les nouveaux territoires de l’art. Du land art aux  nouvelles conceptions de l’espace.

La nature devient le sujet et la source de l’artiste non plus comme représentation mais comme médium et espace. La dimension pérenne ou non de l’œuvre, la prise en compte de la dégradation, la nouvelle lecture du lieu et l’implication du spectateur associent art, nature et espace. Land art/Earth art dans des lieux naturels,  interventions in situ dans un espace urbain, l’Art environnemental ou la recherche sur l’espace et sa perception.

 

N°8. MARDI 6 MARS 2012

Identités : l’artiste et son rapport au monde. Mythologies personnelles : la narration autrement.

 L’identité de soi et le rapport de l’artiste au monde à la recherche de la singularité de l’individu-artiste est un autre domaine d’exploration. L’art est une forme de narration personnelle, multiforme (installation, performances…) qui s’inscrit dans des préoccupations individuelles et globales : mémoire, souvenir, destinée humaine, identités ethnique et collective.

 

N°9. MARDI 20 MARS 2012

La peinture : interrogations et décloisonnement de la pratique.  Peinture figurative années 70-80 et pluralité des expressions picturales d’aujourd’hui.

La peinture contemporaine reste une expression artistique essentielle. Au picturalisme militant dès années 1960-70 succède la « néo-peinture »  qui dépasse le débat ancien figuration/ abstraction.  Plusieurs pistes : exploration des moyens de la peinture, retour vers un autre narration, décloisonnement et nouvelles pratiques. Figuration libre, Trans avant-garde, Nouveaux Fauves illustrent la pluralité des propositions. 

 

N°10. MARDI 3 AVRIL 2012

Le croisement des pratiques artistiques de l’art d’aujourd’hui. Nouvelles visions du monde et pratiques intermédia.

L’art d’aujourd’hui n’est plus celui des mouvements, des ruptures mais l’exploration de nouvelles formes artistiques dans un éclatement des propositions plastiques. Décloisonnement des domaines, croisement des médiums, pratiques intermédia où la citation n’est pas absente et la mondialisation est une nouvelle donne.   

 






SHARE